Et papa dans tout ça ?

Pendant ma grossesse (et même avant), j’ai souvent entendu que les hommes se contentaient de planter la graine et c’est tout, que l’homme n’avait pas sa place lors de l’accouchement parce que c’est une histoire de femme vu que l’homme ne peut pas faire cette expérience. Je dois avouer que cela m’a toujours choquée comme discours. Je me suis donc interrogée pendant que j’étais enceinte sur le rôle de l’homme.

Certes, la femme porte le bébé et l’aide à se développer physiquement. Et en même temps, je suis persuadé que l’homme donne plus qu’un spermatozoïde.

Le rôle du papa pendant la grossesse

Mon compagnon a écrit une chanson pour notre fille et il dit cette phrase qui en dit long « moitié de maman, moitié de papa ». Et cette phrase m’a amenée à réfléchir vraiment. Parce que oui un enfant c’est 23 chromosomes de maman et 23 chromosomes de papa. Ca veut dire que pour se développer, le bébé utilise l’énergie de sa maman mais aussi celle de son papa. Et pour créer un enfant, en plus de l’amour, il y a besoin d’utiliser des graines très puissantes dans l’art de la création, les spermatozoïdes et les ovules.

J’ai communiqué avec le bébé pendant son développement intra-utérin. Je voulais savoir comment elle percevait son environnement et surtout son père et moi. Et elle utilisait mon énergie pour se développer mais aussi celle de son père. Alors oui c’est normal que l’homme pratique la couvade. Et c’est normal aussi qu’il se sente fatigué pendant la grossesse. Alors certes, il sera moins fatigué que la maman, néanmoins cela reste à prendre en compte. Le papa et la maman se retrouve à donner de l’énergie à un être pour qu’il puisse se développer.

Un moment pour le couple

La grossesse devrait être un moment propice pour le couple de se mettre en intériorisation. Ceci pour le bonheur du couple mais aussi du bébé à venir. Le bébé aura plus envie de venir sur Terre s’il sent ses parents soudés et en lien. Cela lui fera se sentir plus facilement en sécurité. J’entends souvent dire que les femmes qui ont leurs règles en même temps, devraient se retrouver entre elle pour méditer et vivre pleinement et sereinement cette phase de leur cycle. De mon point de vue, c’est la même logique pour un couple qui attend un bébé. Le couple devrait se « retirer » et s’octroyer des plages d’intériorisation ensemble. Ce qui permettrait d’ouvrir un dialogue profond entre le couple et aussi avec le bébé et donc de souder les liens en sortant des peurs que cela engendre. C’est un grand moment d’amour et d’intimité qui demande à être partagé entre ces êtres, un moment pour se retrouver dans une grande bulle ensemble.

J’ai aussi entendu dire que le bébé est plus en lien avec la maman qu’avec le papa donc c’est surtout maman qui doit faire attention à ce qu’elle ressent. J’ai demandé à mon bébé comment ça se passait à ce niveau là. La réponse que j’ai reçu c’est « je ressens autant les émotions et les pensées de papa que les tiennent ». C’est logique vu que nos pensées forment notre ADN et que notre ADN est contenu dans nos chromosomes. Le bébé est donc très sensible aussi à son père.

Le rôle du papa pendant l’accouchement

La présence du père à l’accouchement est en fait grandement importante pour le bébé et pour qu’il puisse se sentir accueilli et en sécurité dès sa naissance. Comme je le dis plus haut, nous sommes 2 à concevoir un bébé et pour ce bébé, c’est important de sentir des liens solides entre son père et sa mère. Il est donc normal que la présence du père lors de l’accouchement soit importante pour le bébé.

La présence du père

Cependant, il faut faire la différence entre être présent juste physiquement et rester dans un coin en attendant que ça se termine et être présent de tout son être et être actif lors de cette phase. Dans le premier cas, pour le bébé c’est comme si papa n’était pas là. Dans le second cas, le bébé sent qu’il va être accueilli et sécurisé. Donc le bébé est plus serein quand il sort de l’utérus. N’oublions pas que symboliquement, l’homme représente la sécurité et la structure, deux qualités très importante pour naître en toute sérénité. La présence du père, lorsqu’elle est pleine et entière, aide également la femme dans cette expérience. En effet, c’est un véritable soutien pour la femme qui accouche que de sentir l’homme présent et aimant à ses côtés. Cela lui donne envie de persévérer jusqu’à ce que bébé sorte, c’est une forme de transmission de force.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *